Qui je suis

Je m’appelle Marianna Gawrysiak. Je suis née le 20 octobre 1961 à Budapest (Hongrie) et je vis en Suisse depuis mes études universitaires (1983). Pour l’essentiel, j’ai effectué mes études à Genève. J’ai obtenu ma licence en psychologie en 1988 et mon diplôme de spécialisation en neuropsychologie l’année suivante. Par la suite, je me suis spécialisée en gérontologie au Centre Interfacultaire de Gérontologie (1996-1998). J’ai travaillé durant plus de trente années en tant que psychologue-psychothérapeute FSP (Fédération Suisse des Psychologues) à l’hôpital psychiatrique de Marsens (RFSM), dans le canton de Fribourg. Après m’être occupée pendant plusieurs années de la population adolescente et adulte, c’est avec une grande motivation que je me suis consacrée, pour le reste de ma carrière, aux personnes âgées.

Mon travail clinique comportait plusieurs facettes : le dépistage des troubles psychiques et/ou cognitifs, le suivi psychothérapeutique des patients âgés et de leur famille, et enfin – et ce fut mon domaine de prédilection – la prise en soin des malades Alzheimer et de leurs proches.  J’ai assumé également le travail de liaison psychologique dans des EMS (Etablissements Médico-Sociaux) de mon canton et dans les unités de gériatrie de l’hôpital de Riaz (HFR).

J’ai également été responsable pendant 20 ans, de son ouverture en 2000 jusqu’à sa fermeture en 2020, de la galerie d’art Le Vide-poches. C’est à l’occasion des festivités du 125e anniversaire de la fondation de l’hôpital de Marsens qu’avait été décidée la création d’une galerie d’art ouverte aux patients et à leurs proches ainsi qu’au grand public. Un compte-rendu illustré de cette riche expérience est à votre disposition : – Lire ici –.

En 1994, j’ai cofondé la Section fribourgeoise d’Alzheimer Suisse. À titre bénévole, j’assume la fonction de psychologue-conseil au sein de cette Section.

Je suis régulièrement sollicitée par diverses organisations et institutions pour des cours de formation et des conférences publiques en lien avec la thématique gérontologique, et plus particulièrement avec la maladie d’Alzheimer et sa prise en soins.

Je suis mère d’un fils adulte, Gabriel, et je vis avec mon compagnon, Raymond Delley, dans la belle campagne gruérienne.

Pourquoi ce site ?

Pendant plus d’une trentaine d’années, j’ai eu l’occasion de rencontrer un grand nombre de personnes âgées hospitalisées et de les accompagner dans leurs épreuves, ainsi que leurs proches. J’ai accumulé une expérience professionnelle qui m’a permis d’approfondir ma compréhension des détresses, des souffrances, mais aussi des richesses et des ressources de la vieillesse. J’ai également pu observer l’évolution et la modernisation des méthodes de prise en soins hospitalière des personnes âgées.

Ayant moi-même passé le cap de la soixantaine, la vieillesse devient chaque jour davantage pour moi une réalité plus tangible ; les événements heureux ou pénibles vécus par mes patients, je commence à en pressentir plus vivement la portée et la signification. À mes connaissances théoriques acquises au cours de mes études s’ajoute l’enseignement que je retire chaque jour de mes rencontres avec des personnes âgées, de leurs histoires de vie, de leurs souffrances, mais aussi de leur courage… Ce « processus de vieillissement », dont on parle de plus en plus souvent aujourd’hui, je ne le considère plus seulement à travers mes « lunettes professionnelles » ; il devient peu à peu pour moi une expérience personnelle, à vivre de l’intérieur.

C’est la raison pour laquelle j’ai pensé que le moment était venu pour moi de partager un peu de cette longue expérience du monde de l’âge et de la vieillesse. Dans ces « Propos d’une gérontopsychologue », je voudrais faire part des expériences, des observations, des réflexions, des conseils que m’inspire ma pratique sur le terrain. Les sujets sont variés, les approches diverses, mais toujours avec le souci d’être utiles à mes lecteurs, de susciter leurs réflexions, et surtout de donner une image de la vieillesse dans laquelle les difficultés, les souffrances, les fatalités ne doivent pas faire oublier ce que l’âge – et le grand âge – recèle de trésors, de richesses, et même d’enchantements…

Un dessin de Pécub

Mon métier et mon portrait

La Société Suisse de Psychologie m’a fait l’honneur de m’inviter à figurer parmi les 30 psychologues suisses choisis pour représenter la diversité des activités en psychologie. Voici la quatrième de couverture de cet ouvrage publié en 2018.

« Psychologie ! A ce mot, beaucoup pensent immédiatement à Sigmund Freud, à la psychanalyse et au célèbre divan. Mais la psychologie est bien plus que cela. C’est une filière où rien n’est prédéterminé, car un nombre presque infini de voies peuvent être empruntées.

Le livre : La Psychologie dans toute sa diversité. 30 métiers en 30 portraits, met en lumière toute la diversité de la psychologie. Les différentes catégories professionnelles sont présentées par une brève description et par le portrait d’un ou d’une psychologue qui les exerce. Les textes ne se contentent pas de dépeindre les activités menées, mais parlent aussi des parcours individuels – des histoires de vie passionnantes ! »

Si vous désirez lire l’article me concernant : cliquer ici !


Mon compagnon, Raymond Delley

Etant donné mon origine hongroise, et même si, avec le temps, je suis parvenue à une très bonne maîtrise de la langue de Molière, la version finale de mes textes est revue et peaufinée par mon compagnon. Après avoir enseigné la littérature française à l’université, avec une thèse de doctorat consacré au roman : La Passion, l’obstacle et le roman, Raymond Delley s’est tourné vers l’écriture romanesque. Il a publié, en 2017, un premier roman, Les Clairières ; un deuxième roman, Quelques jours en automne, est paru en avril 2019 ; un troisième va paraître au début de 2022 : Comédie humaine, tous trois aux Editions de l’Aire. Il avait publié en 2015 un ouvrage en forme d’exercice d’admiration consacré à Georges Brassens : Aimez-vous Brassens ? aux Editions de L’Hèbe.