Iris Murdoch

Iris Murdoch (1919-1999) est connue comme écrivain et philosophe. Elle a enseigné dans différentes universités britanniques. Elle a obtenu le Booker Prize en 1978 pour son roman La Mer. Il est à relever que le dernier roman d’Iris Murdoch, Le Dilemme de Jackson, a été rédigé alors que l’auteur était déjà atteinte par la maladie.  C’est son mari, John Bayley, romancier et professeur de littérature anglaise, qui a évoqué la maladie d’Alzheimer de son épouse dans deux ouvrages traduits en français : Elégie pour Iris et Iris. Le dénouement. Le fait que John Bayley ait révélé la maladie de son épouse a provoqué un « ouragan » en Angleterre : il y a eu autant de louanges à John Bayley pour l’accompagnement exemplaire dont il a entouré son épouse que de critiques acerbes contre lui pour avoir révélé la maladie d’une Lady anoblie par la Reine. Signalons enfin le très beau film « oscarisé » consacré à Iris Murdoch, avec Kate Winslet et Judi Dench dans le rôle de la romancière jeune et âgée.




Peter Falk

Peter Falk (1927-2011) est surtout connu pour avoir incarné, de 1968 à 2003, le célèbre lieutenant Columbo. Sa fameuse réplique, au moment de quitter une scène de crime : « Rappelez-moi, Monsieur… » était-elle un signe avant-coureur de la maladie d’Alzheimer qui a fini par le terrasser ? Sa maladie a été rendue publique en 2008, au moment où il était placé sous curatelle. Là encore, que la maladie d’un tel acteur, mondialement connu, soit divulguée au public n’a pu qu’apporter sa contribution à la lutte contre le tabou Alzheimer.




Margaret Thatcher

Margaret Thatcher (1925-2013) a été la première femme premier ministre du Royaume-Uni, de 1979 à 1990. Elle était connue comme « The Iron Lady » (La Dame de Fer), en raison de son autorité légendaire. En 2001 déjà, alors que les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer se manifestaient, Madame Thatcher est devenue la « patronne » de la recherche scientifique consacrée à cette maladie. C’est sa fille Carol qui, dans son livre paru en 2008, a révélé publiquement la maladie de sa mère. Grâce à la notoriété mondiale de Madame Thatcher, ces révélations ont largement contribué à la déstigmatisation de la maladie d’Alzheimer. Mentionnons encore le film qui a été consacré à Margaret Thatcher, avec Meryl Streep dans le rôle de la dame de fer.




Ronald Reagan

Ronald Reagan (1911-2004) fut président des Etats-Unis de 1981 à 1989. C’est en 1994 que, par une lettre manuscrite adressée au peuple américain, il parle de la maladie d’Alzheimer dont il est atteint. Ce qu’il y a de remarquable dans cette lettre, c’est que la volonté de transparence de Ronald Reagan a un enjeu bien précis : favoriser la compréhension de cette maladie, sensibiliser le grand public à la nécessité de prendre en soin les malades et leurs proches. Par la suite, Ronald et Nancy Reagan ont massivement soutenu l’Association Alzheimer.




Annie Girardot

Annie Girardot (1931-2011) a commencé à souffrir de la maladie d’Alzheimer dès l’année 1996, ce qui ne l’a pas empêché de continuer à jouer, au théâtre comme au cinéma, jusqu’en 2005, année du tournage de son dernier film : Je préfère qu’on reste ami, dans lequel elle interprétait – ironie du sort – une femme atteinte de la maladie d’Alzheimer. Ce n’est qu’en 2006 que, par l’intermédiaire de son avocat, elle a annoncé publiquement sa maladie. En 2010, à l’occasion de la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, sa fille a déclaré qu’Annie Girardot ne se souvenait plus d’avoir été actrice. Elle est la première célébrité française à avoir révélé publiquement sa maladie, contribuant ainsi largement à la sensibilisation du public.




Rita Hayworth

Rita Hayworth (1918-1987) a été l’une des premières personnalités célèbres à déclarer publiquement sa maladie d’Alzheimer. Il semble que les premiers signes de la maladie se soient produits dès l’âge de 44 ans, lorsque l’actrice a commencé à avoir des difficultés à mémoriser le texte de ses répliques. Après le diagnostic, c’est sa fille, la princesse Yasmina Aga Khan, qui s’est occupée d’elle. Elle a pris la décision de faire connaître la maladie de sa mère et a organisé des collectes de fonds au bénéfice de la recherche sur la maladie d’Alzheimer. Yasmina Aga Khan sera l’une des fondatrices de la première « Association Alzheimer », créée en 1978 à New York. C’est grâce à Rita Hayworth que le monde a redécouvert la maladie d’Alzheimer. En effet, après la publication scientifique du Dr Aloys Alzheimer en 1906, une lourde chape de silence et d’ignorance a recouvert cette maladie.