1

Puzzle : journal d’une Alzheimer (2004)

J’ai encore fait un rêve bizarre. Je devais reconstituer un puzzle et je devais trouver les morceaux dans une espèce de caverne avec des tas de couloirs (genre labyrinthe du Minotaure), mais les morceaux étaient de plus en plus éloignés et j’avais du mal à retrouver mon chemin pour retourner au centre du jeu ; petit à petit, j’avais l’impression de toujours tourner en rond avec, en plus, mes poches percées qui laissaient tomber les morceaux.

Je voudrais arriver à peindre ce que j’éprouve… Peindre l’absence et la déroute, pour traduire comment je vis ce moment : absente pour le monde extérieur, mais rentrée tellement en moi-même, vers l’intérieur, que certaines portes ne peuvent plus s’ouvrir (ou alors j’en ai perdu les clés). Je pars en lambeaux. Mon moi fout le camp ! J’espère que Dieu au moins sait ce que deviennent mes neurones disparus, et surtout qu’il en fait bon usage ! Ils doivent bien être quelque part et servir à quelque chose…