Les Vieux (Jacques Brel)

Les vieux ne parlent plus, ou alors seulement parfois du bout des yeux.
Même riches ils sont pauvres, ils n’ont plus d’illusions et n’ont qu’un coeur pour deux.
Chez eux, ça sent le thym, le propre, la lavande et le verbe d’antan.
Que l’on vive à Paris, on vit tous en province quand on vit trop longtemps.