Propos d'une gérontopsychologue

Pourquoi ce site ?

Je m'intéresse à la vieillesse, parce que c'est là que je vais passer le reste de ma vie. Georges Burns

Pendant plus d'une trentaine d'années, dans mon activité de gérontopsychologue, j’ai eu l’occasion de rencontrer un grand nombre de personnes âgées et de les accompagner dans leurs épreuves, ainsi que leurs proches. J’ai accumulé une expérience professionnelle qui m’a permis d’approfondir ma compréhension des détresses, des souffrances, mais aussi des richesses et des ressources de la vieillesse. C'est le fruit de ces expériences, les enseignements que j'ai pu en retirer, les réflexions qu'elles m'ont inspirées, ma vision et - osons le mot - ma philosophie du vieillissement, que je me propose de partager avec vous.

Lire la suite

Propos

Découvrez le site de Marianna

15.11.2021

Quand la vieillesse affronte la douleur

Pour la plupart des êtres humains, il arrive un moment où l’avancée en âge, et en particulier dans le grand âge, débouche sur une confrontation avec la douleur. Maladie chronique, usure des organes, chute accidentelle… : ces défaillances du corps se manifestent un jour ou l’autre par une emprise plus ou moins tenace et lancinante de la douleur. Comment y faire face ? Comment continuer à vivre, lorsque la vie ressemble de moins en moins à la vie ?

Lire cet article
15.10.2021

À propos de l’annonce d’un diagnostic grave

Nul d’entre nous n’est à l’abri d’entendre un jour son médecin lui annoncer qu’il est atteint d’une grave maladie, d’une de ces maladies dont l’issue inéluctable, à plus ou moins long terme, sera la mort. On pourrait résumer la difficulté de ce moment de vérité, autant pour le patient que pour son soignant, en une formule : « Ce que le médecin n’a pas envie de dire à un malade qui n’a pas envie de l’entendre. » C’est sur cet instant décisif de la relation du médecin et de son malade que j’aimerais faire porter ma réflexion dans ce Propos.

Lire cet article
21.9.2021

Accompagner son parent atteint d’Alzheimer (2)

Dans mon précédent Propos du 1er septembre, je me suis penchée sur le cas difficile d’un malade Alzheimer et de son fils. Heureusement, ces cas malheureux restent relativement rares, si je les compare à tous ceux dans lesquels je me retrouve en présence de malades et de proches qui ont la force et le courage de comprendre et d’accepter la maladie. Ils sont la face ensoleillée de mon beau métier. J’aimerais, aujourd’hui, vous raconter la belle histoire de Marie et de sa maman, Ida. Elle apporte un nécessaire et heureux contrepoint à mon dernier Propos.

Lire cet article

Perles

Mes perles

À côté de mes « propos », dans lesquels je soumets à mes lecteurs des réflexions, des observations, des conseils sur la vieillesse, la maladie d’Alzheimer, etc., je voudrais offrir, dans ces « perles », d’autres approches des thématiques de l’âge et du vieillissement, d’autres regards sur le monde des « anciens ». J’aimerais donner la parole aux écrivains, aux peintres, aux cinéastes, aux témoins, aux malades eux-mêmes…, à tous ceux qui, par leur expérience, leur sensibilité et leur créativité, sont peut-être les seuls à percevoir le monde dans toute sa profondeur et dans toute sa poésie.

Découvrir

Questionnaire

Le questionnaire de Marianna

Chacun connaît sans doute le fameux « Questionnaire de Proust », ou celui, plus modeste, par lequel Bernard Pivot, au terme de chacune de ses émissions « Apostrophes », mettait ses invités sur la sellette.

Sans avoir la prétention de me mesurer à ces illustres précédents, j’ai eu envie de me risquer moi aussi à proposer « mon questionnaire ». Son originalité ? Il s’adresse exclusivement au valeureux mortels ayant atteint l’âge respectable de 75 ans et qui ont accompli dans leur vie quelque chose de remarquable. Peut-être leurs réponses brosseront-elles un portrait des personnes âgées, un tableau de la vieillesse qui pourront nous surprendre, nous enchanter et nous revigorer !

Au fil des semaines, vous pourrez lire les réponses des nouveaux « candidats » que j’aurai eu le plaisir de solliciter afin qu’ils nous livrent leurs impressions.

Lire les réponses !