Propos d'une gérontopsychologue

Pourquoi ce site ?

Je m'intéresse à la vieillesse, parce que c'est là que je vais passer le reste de ma vie. Georges Burns

Pendant plus d'une trentaine d'années, dans mon activité de gérontopsychologue, j’ai eu l’occasion de rencontrer un grand nombre de personnes âgées et de les accompagner dans leurs épreuves, ainsi que leurs proches. J’ai accumulé une expérience professionnelle qui m’a permis d’approfondir ma compréhension des détresses, des souffrances, mais aussi des richesses et des ressources de la vieillesse. C'est le fruit de ces expériences, les enseignements que j'ai pu en retirer, les réflexions qu'elles m'ont inspirées, ma vision et - osons le mot - ma philosophie du vieillissement, que je me propose de partager avec vous.

Lire la suite

Propos

Découvrez le site de Marianna

1.8.2020

Profession : retraité !

Les retraités peuvent apporter aux générations plus jeunes des trésors d’expérience, ils peuvent leur transmettre des savoirs, des connaissances, des compétences qui sans eux se perdraient peut-être, ils peuvent remplir auprès de leurs cadets les rôles irremplaçables du « vieux maître », du sage, du modèle. C’est en continuant à vivre pleinement dans le monde qui les entoure qu’ils contribueront à instaurer et à renforcer une coexistence harmonieuse des générations. Les activités, les engagements qui s’offrent aux retraités sont nombreux et variés. Et si la retraite était aussi une profession !

Lire cet article
1.7.2020

La retraite au soleil

Aujourd’hui, en Suisse, pour un retraité sur dix – ce qui représente tout de même plus de 160’000 personnes –, le passage à la retraite s’accompagne d’une réflexion radicale : « Et si l’on allait s’installer au soleil ! » Les pays les plus recherchés par les Suisses sont : la France, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, le Maroc et la Thaïlande. Quelles motivations, plus ou moins conscientes, plus ou moins claires, conduisent-elles nos retraités à s’expatrier ? Le rêve de connaître une nouvelle vie, une nouvelle jeunesse sous des cieux plus cléments a-t-il des chances de se réaliser, ou n’est-il qu’un miroir aux alouettes ? Quelle est la part de l’envie de « fuir » dans ce désir de « partir » ? Ce sont quelques-uns des thèmes que j’aimerais aborder dans ce Propos.

Lire cet article
15.6.2020

L’humour et la vieillesse

« Rire est le propre de l’homme », disait déjà Rabelais (1483 ? – 1553). Le réalisateur Chris Marker – et non Boris Vian, à qui on l’attribue souvent – disait que « l’humour est la politesse du désespoir ». Quant à Charlie Chaplin, il affirmait que « l’humour renforce notre instinct de survie et sauvegarde notre santé d’esprit ». Pour le sociologue Robert Escarpit, « l’humour est un art d’exister ». Et mon cher Sigmund Freud écrivait : « L’humour ne se résigne pas, il défie. » On le voit, chacune de ces définitions, loin de nous aider à nous faire une idée claire de ce qu’est l’humour, le rend de plus en plus insaisissable et énigmatique. Je me contenterai, dans le Propos de cette quinzaine, de regarder les liens que l’humour entretient avec la vieillesse et, accessoirement, avec la maladie d’Alzheimer.

Lire cet article

Perles

Mes perles

À côté de mes « propos », dans lesquels je soumets à mes lecteurs des réflexions, des observations, des conseils sur la vieillesse, la maladie d’Alzheimer, etc., je voudrais offrir, dans ces « perles », d’autres approches des thématiques de l’âge et du vieillissement, d’autres regards sur le monde des « anciens ». J’aimerais donner la parole aux écrivains, aux peintres, aux cinéastes, aux témoins, aux malades eux-mêmes…, à tous ceux qui, par leur expérience, leur sensibilité et leur créativité, sont peut-être les seuls à percevoir le monde dans toute sa profondeur et dans toute sa poésie.

Découvrir

Questionnaire

Le questionnaire de Marianna

Chacun connaît sans doute le fameux « Questionnaire de Proust », ou celui, plus modeste, par lequel Bernard Pivot, au terme de chacune de ses émissions « Apostrophes », mettait ses invités sur la sellette.

Sans avoir la prétention de me mesurer à ces illustres précédents, j’ai eu envie de me risquer moi aussi à proposer « mon questionnaire ». Son originalité ? Il s’adresse exclusivement au valeureux mortels ayant atteint l’âge respectable de 75 ans et qui ont accompli dans leur vie quelque chose de remarquable. Peut-être leurs réponses brosseront-elles un portrait des personnes âgées, un tableau de la vieillesse qui pourront nous surprendre, nous enchanter et nous revigorer !

Au fil des semaines, vous pourrez lire les réponses des nouveaux « candidats » que j’aurai eu le plaisir de solliciter afin qu’ils nous livrent leurs impressions.

Lire les réponses !